facebook vimeo youtube english deutsch

Philipp Elstermann

Sa biographie :

Philipp Elstermann a commencé à s'intéresser à l'image suite au décès d'un de ses amis au cours d'une bagarre dans la rue. Cette violence gratuite et ses conséquences parfois désastreuses l'ont poussé à vouloir réaliser un reportage. Rapidement conscient de ses lacunes, notamment de par son jeune âge (il n'avait que 18 ans), il s'est inscrit au BTS audiovisuel de Villefontaine en option image. En plus de peaufiner ses connaissances sur les caméras vidéos et le montage, il a découvert la photographie.
Par la suite, il a réalisé un court-métrage avec Fabien Vargès : Téma la meuf, puis un documentaire avec Tarik Mahfoudi sur la culture Corse et sa sauvegarde face à la globalisation : Corsica Isula, le paradoxe de la sauvegarde d'une culture. Il travaille avec de nombreux groupes de musique : Kells, Sterennodrahc, Pittjam & the Whonettes, Bottle Next, et Big Junior.
Il a réalisé, avec Mathilde Marcoux, les photos du tournage de Corsica Isula. Par la suite, il a fait de nombreux voyages, l'appareil sous le bras, et a continué à vivre sa passion, l'image, qu'elle soit fixe ou en mouvement.

Poulain à la tétée. Afin de faire monter le lait dans les mamelles, les mongols emmènent le poulain près de sa mère, le font téter deux ou trois gorgées, puis passent à la traite. Pendant ce temps, le poulain reste proche de sa mère pour pas que la jument ne s’agite et empêche la traite.

Voici un pont en bois au milieu de la steppe, dont chaque planche de bois bouge lorsque l’on passe dessus. Il permet de passer la rivière d’Olkhon, près de Karakorum, ancienne capitale de Gengis Khan.

Ancienne tombe en Mongolie Voici un exemple de tombe déjà ancienne puisque qu’aujourd’hui, les défunts sont emmenés sur les collines puis les laisser aux vautours. Une forme de retour à la nature.

Panorama de l’intérieur d’une yourte, avec ici l’autel légèrement sur le côté droit et non au centre (au nord). Ce matin-là, le petit Sainbayar est sur le lit de ses parents. Il est d’humeur bagarreuse, il me jette des regards en faisant le tigre. Ca a beaucoup amusé sa maman, qui par la suite l’a habillé en tenue traditionnelle de lutteur afin de me « défier ».

Hutte seule au milieu de la steppe. En dehors des villes, il est rare de croiser des bâtiments, d’autant plus en pierre. On croise souvent des campements d’hiver avec des bâtiments en bois pour protéger les animaux du vent. Cette photo permet de ressentir l’isolement que l’on peut ressentir lorsqu’on est seul au milieu de la steppe.

Mosquée bleue, Istanbul

Le contenu de ce site n'est pas libre de droits. Il est interdit d'utiliser, de s'approprier ou de modifier son contenu sans autorisation préalable. Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse des auteurs.